Généralités : le chevillage en fonction des systèmes

1 – PRINCIPES SUR LA FIXATION DES SYSTEMES

  • Types de fixation
    La fixation des systèmes se fait principalement par des chevilles traversantes (fixation à travers l’élément à fixer). Cependant dans certains cas l’utilisation d’une cheville femelle (mise en place de la cheville avant l’élément à fixer) s’impose. La fixation des bardages et parements est réalisée par des équerres métalliques.

  • L’élément à fixer
    L’épaisseur à fixer est primordiale dans le choix de la fixation. Pour calculer la longueur de la fixation, il faut considérer l’épaisseur d’isolant, l’épaisseur d’enduit ou de parement et l’épaisseur de colle éventuellement. La nature de l’isolant (rigide ou souple) est également très importante sur type de fixation à utiliser.

  • Les charges appliquées
    Plus les charges appliquées sur les chevilles seront importantes et plus la densité de chevilles le sera.

  • Le matériau support
    La résistance d’une cheville est directement liée au type et à la qualité du matériau support. Plus le matériau est résistant, plus la capacité de charge de la cheville est élevée.

Dans le cas d’un matériau support dont les caractéristiques ne sont pas connues, il convient de réaliser des essais d’arrachement conformément aux « Recommandations à l’usage des professionnels de la construction pour la réalisation d’essais chevilles sur site (ou chantier) » élaborées par le CISMA. Pour vos essais, contactez le département Chevilles ETANCO ou votre correspondant local.

2 – CHOIX DE LA FIXATION EN FONCTION DU SYSTEME

Enduits sur isolant
La cheville doit avoir un agrément technique européen conforme au guide ETAG 014. Ce guide distingue différentes catégories de matériaux selon le type de support utilisé :

  • catégorie A : Béton
  • catégorie B : Maçonnerie pleine
  • catégorie C : Maçonnerie creuse ou perforée
  • catégorie D : Béton à granulats léger
  • catégorie E : Béton cellulaire

Bardages et parements
La cheville doit posséder un agrément technique européen pour les applications dans le béton conformément au guide ETAG 001. Dans les autres matériaux, un ATE ou un cahier des charges SOCOTEC est une garantie de qualité. On doit utiliser des chevilles métalliques Ø8 ou des chevilles plastiques Ø10 au minimum. La fixation par vis à béton est à proscrire pour ce type d’application compte-tenu des efforts dynamiques appliqués sur la façade.

Pour fixer l’isolant, les chevilles doivent avoir une tête de diamètre 80 minimum pour les isolants non rigides et une tête de diamètre 50 minimum pour les isolants rigides. Ces chevilles se présentent avec ou sans clou.

Vêtures et vêtages
La cheville est de type métallo-plastique à frapper ou à visser suivant le produit à mettre en œuvre. Un ATE ou un cahier des charges SOCOTEC sur ce type de fixation est une garantie de qualité. Pour des épaisseurs d’isolant = 130 mm, il est nécessaire d’utiliser des chevilles de Ø10 (et non plus de Ø8, la flèche admissible en bout de cheville dépasse généralement les 1 mm).

Supportage brique
La cheville doit posséder un agrément technique européen pour les applications dans le béton conformément au guide ETAG 001. La fixation par vis à béton est à proscrire pour ce type d’application compte-tenu des efforts dynamiques appliqués sur la façade.

Revêtements attachés en pierre mince
Pour les chevilles spécifiques (type : ZACFIX) non couvertes par la réglementation européenne, un cahier des charges SOCOTEC est un gage de qualité. Dans tous les autres cas, la cheville doit posséder un agrément technique européen pour les applications dans le béton conformément au guide ETAG 001. La fixation par vis à béton est à proscrire pour ce type d’application compte-tenu des efforts dynamiques appliqués sur la façade.

3 – MISE EN ŒUVRE DES FIXATIONS

Lors de la mise en œuvre, il convient de respecter les points suivant :

  • Les distances aux bords et les entraxes
  • La profondeur d’ancrage
  • Le nettoyage du trou

Pour respecter ces conditions, reportez-vous à la fiche technique de la cheville.

La position et la quantité de fixations est spécifiée sur l’ATE, l’avis technique ou le cahier technique du produit à mettre en œuvre.

Pour le bardage et les parements, il convient de réaliser une étude qui permet de déterminer le calpinage des équerres ou des lisses. L’avis technique de l’isolant mis en place derrière le bardage ou les parements, vous indique la disposition et le nombre de fixations au m² nécessaires pour sa mise en œuvre.

Pour fixer l’isolant, Il convient de se reporter à l’avis technique de l’isolant ou du système pour connaitre le nombre de fixation par m2 nécessaire et le type de fixation à utiliser (rondelle large Ø 90 ou non) ou à défaut de se rapporter au cahier du CSTB 3035 ou aux cahiers du CSTB 3316 et 3194 suivant l’application.

4 – LES FIXATIONS ETANCO

Les solutions proposées par ETANCO ont été déterminées afin d’obtenir une optimisation maximale des systèmes. D’autres solutions sont éventuellement possibles.

Pour de plus amples informations sur les chevilles, vous pouvez vous reporter au :

Vous pouvez aussi contacter le :

Contactez le département Cheville ETANCO